En ce jour du lundi 26 novembre, s’ouvre pour la semaine le Climate Finance Day à Paris.

Cet évènement vise entre autres, à accroître la mobilisation du secteur financier pour le climat et sera suivi le lundi 13 décembre prochain de la COP24, Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Katowice (Pologne).

Les associations appellent les banques à se désengager des énergies « sales » et à faire office de leviers pour accélérer la transition énergétique.

En effet, l’urgence réside dans l’utilisation des énergies fossiles, qui sont responsables de 80 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2), ce qui est la première cause du changement climatique.

D’après les experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat(GIEC), dans leur dernier rapport d’octobre ;

Pour avoir une chance de contenir le réchauffement à 1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle,la part des énergies renouvelables, dans la consommation totale d’énergie primaire, devrait atteindre entre 49 % et 67 % d’ici à 2050, contre 14 % en 2016.

A l’inverse, le pétrole, le gaz et surtout le charbon devraient reculer. Ce dernier, qui représente 38 % du mix électrique mondial, devrait en être presque totalement exclu au milieu du siècle.

Cette initiative, regroupant entreprises, investisseurs, ONG, cabinets de conseils favorisera les solutions de long terme, la finance innovante en connexion avec l’économie réelle et surtout la finance consciente de ses impacts environnementaux et sociaux.

Et GTI European se place en leader sur ce marché, favorisant  ainsi l’aide à la transition énergétique par un financement locatif auprès des collectivité locales et des mairies, ainsi que les entreprises désireuses de s’investir dans la transition énergétique (éclairage, parking, flotte de véhicules et borne de recharge électrique, …)

Encline à privilégier de plus en plus le financement vert, acteur majeur du projet environnemental mondial visant à lutter contre le réchauffement climatique, la société GTI European est consciente de cet enjeu : «  la finance d’aujourd’hui est une finance verte qui investit dans le futur ! »